07.12.2012

DECES D'OSCAR NIEMEYER

Le départ d’Oscar Niemeyer signe probablement la fin d’une époque. Car sa vie et son œuvre nous parlent d’un temps où l’architecture pouvait encore épouser les rêves d’une société plus juste.
Plus que tout autre architecte, Oscar Niemeyer portait à travers la poésie et l’élégance de son architecture, la générosité d’un homme au service des hommes. Il portait en lui l’idée d’une solidarité absolue.
La plasticité et la sensualité de son architecture résultent d’une démarche plus intuitive que réflexive, évoquant bien davantage un Matisse qu’un Le Corbusier. Face aux dogmes du fonctionnalisme dominant de l’époque, il affirmait une écriture libre et tropicale.
Les œuvres que cet homme de convictions laisse en Europe (France, Italie, Portugal) témoignent de son engagement politique durant son exil, son Brésil étant confronté à un environnement politique réducteur et répressif sous les années de dictatures militaires (1964/1985).
La force de son œuvre nous rappelle aussi pour toujours, la valeur incontestable de l’art et de la culture dans le devenir de nos sociétés.
Avec d’autres architectes français, nous avons eu le privilège de le rencontrer et d’échanger quelques mots, dans son agence carioca, il y a quelque temps. En guise d’adieux il nous dit « N’oubliez jamais, que bien plus important que l’architecture, et au-delà des courbes d’une femme, il y a la famille, les amis… et ce monde imparfait qu’il convient de changer. »
Flower-by-oscar-niemeyer2
POWERED BY